Apprendre à nager quand on est adulte à Savenay, Saint-Nazaire, Guérande.

Apprendre à nager quand on est adulte à Savenay, Saint-Nazaire, Guérande.

Cours particuliers de natation pour adulte à Savenay, Guérande, Saint-Nazaire

On peut apprendre à nager à tous âges. Que l’on soit dans la trentaine, dans la vingtaine ou plus proche de 80 ans, apprendre à nager ne demande pas un effort physique très important quand la technique de nage est bonne.

Pour apprendre à nager dans des cours particuliers de natation pour adulte à Savenay, à Guérande, à Saint-Nazaire en Loire-Atlantique (44), vous pouvez me joindre au 06.14.91.48.84 ou par mail : ronanbenoit@gmail.com

Dans ma carrière, j’ai enseigné la natation à des personnes de plus de 80 ans. Il n’y a pas d’âge pour apprendre à nager.

Les étapes de l’apprentissage de la natation chez les adultes

La mise en confiance

La première étape est de prendre confiance dans le milieu aquatique. En effet, dans l’eau pour pouvoir nager il faut faire corps avec l’eau, se laisser aller pour ne pas lutter contre l’eau.

En effet, tout être humain qui rentre dans l’eau est soumis à un équilibre impliquant deux forces opposées, la poussée d’Archimède qui pousse le corps vers la surface et la gravité qui fait l’inverse. Chaque mouvement saccadé, chaque précipitation, chaque hésitation liée à une peur perturbe cet équilibre. Il est donc nécessaire avant même d’apprendre à nager de prendre confiance dans ce milieu.

L’étape ultime de la confiance dans le milieu aquatique est de se laisser flotter. Lorsque l’on a compris que notre corps flotte, il est ensuite très facile de générer une propulsion qui nous fera avancer. On commence déjà à prendre du plaisir à se déplacer dans l’eau.

La maîtrise des équilibres

La maîtrise des équilibres chez un adulte est particulièrement importante. En effet, la densité musculaire chez un adulte est bien supérieur à celle d’un enfant, un adulte à donc une tendance nette à “couler” beaucoup plus facilement dans l’eau. Cette tendance est accentuée plus l’adulte est sec et musculeux. La maîtrise des équilibres sera donc primordiale pour se sentir déjà en sécurité dans l’eau, et apprécier l’eau, sans paniquer (notamment chez les aquaphobes).

Je commence très souvent l’apprentissage des équilibres par des exercices mi-terrestre mi aquatique comme des redressements si l’on perd appui dans l’eau et que l’on se retrouve sur le ventre ou sur le dos. C’est une première étape d’autonomie très importante; c’est également une première belle victoire chez les adultes débutants et aquaphobes.

La maîtrise de la propulsion

Une fois la maîtrise des équilibres aquatiques acquise, il est temps de construire un moteur efficace. Suivant les affinités des clients et leurs possibilités physiques, j’enseigne une nage ventrale ou dorsale voir une alternance des deux, ou une nage hybride suivant certains cas très précis. L’objectif à cet étape est de comprendre la double problématique aquatique : s’appuyer sur des résistances aquatiques tout en les limitant au maximum. En d’autres termes, on prend appuis sur l’eau pour avancer ou reculer tout en cherchant à être le plus économique possible en glissant le plus possible avec le minimum de “frottements” possibles.

J’enseigne énormément les philosophie des différentes nages pour que chaque apprenant puisse comprendre pourquoi on fait tel ou tel mouvement, et ce à tel moment. Cela rend l’apprentissage à long terme beaucoup plus efficace.

En comprenant la logique de chaque nage, l’apprenant à une vision globale de la nage et de sa finalité. C’est beaucoup plus simple du coup à s’auto-corriger dans la pratique de la natation.

La maîtrise de la respiration

La maîtrise de la respiration pose souvent problème chez les adultes. C’est ce qui fait la différence entre réussir sans problème à nager 1 km ou être “cuit” au bout de 50 m. La “respiration aquatique” s’apprend. Elle est inverse à celle terrestre, c’est ce qui rend son apprentissage délicat. Mais lorsque les étapes de la mise en confiance, de la maîtrise des équilibres sont bien réalisées, elle est très aisée, car on est en confiance dans l’eau et ce quelque soit les positions dans lesquelles on se trouve.

Le placement de la respiration est évident et facile lorsque l’apprenant à compris la logique de chaque nage. C’est pour cela que j’explique longuement et que je fais comprendre à chaque apprenant la logique de chaque nage.

Pourquoi respire-t-on sur le côté en crawl. Tout simplement pour éviter de faire couler le corps en relevant la tête devant soi. Je commence toujours par enseigner le crawl dans sa vraie nature, c’est à dire comme une nage ou le corps tourne “roulis” autours d’un point fixe (la tête). La respiration est ainsi très facilement placée.